Τετάρτη, 14 Δεκεμβρίου 2016

Un leader chiite houthi accuse le Royaume-Uni de participer à des crimes de guerre au Yémen

Les Houthis accusent les Britanniques de prendre part aux crimes de guerre commis par Riyad au Yémen. Si Londres a exclu d'arrêter de vendre des armes au royaume wahhabite, les Américains pourraient annuler une livraison de munitions.


«[Le Royaume-Uni a] vendu des bombes à sous-munitions à l'Arabie Saoudite», a déclaré Abdulaziz bin Habtour, le nouveau Premier ministre yéménite du gouvernement houthi, lors d'une interview accordée à Sky News et parue le 14 décembre.

Abdulaziz bin Habtour a précisé : «Ils savent que les Saoudiens vont utiliser [les bombes à sous-munitions] au Yémen... à Saada, à Sanaa et dans d'autres provinces.» Le leader houthi a ajouté : «Je ne pense pas qu'ils soient coupables de crimes de guerre, j'en suis persuadé. Ils participent à l'attentat mené contre le peuple yéménite.»

Le nouveau Premier ministre houthi a révélé que des bombes à sous-munitions fabriquées au Royaume-Uni avaient été retrouvées dans la ville de Saada, ainsi qu'un missile de croisière britannique Storm Shadow. Par ailleurs, des militaires britanniques sont présents au quartier général saoudien d'où la campagne de bombardement est menée.

Les déclarations d'Abdulaziz bin Habtour surviennent moins de deux semaines après les propos du ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson. Ce dernier a défendu les ventes d'armes du Royaume-Uni à l'Arabie saoudite en niant le viol du droit international par Riyad au Yémen.


  • Boris Johnson a d'ailleurs soutenu que les opérations saoudiennes au Yémen étaient justifiées, et même soutenues par les Nations unies.


L'Arabie saoudite posséderait des bombes à sous-munitions achetées au Royaume-Uni dans les années 1980 et 1990, avant que les Britanniques n'acceptent d'arrêter la production et la vente de ces armes il y a près de six ans. Pour rappel, la Convention sur les armes à sous-munitions stipule pourtant que les signataires du traité «ne pourront en aucun cas aider, encourager ou inciter quiconque à utiliser de telles munitions».
 [francais.rt.com]
14/12/16
-
Sur le même sujet:

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου

Only News

Featured Post

US Democratic congresswoman : There is no difference between 'moderate' rebels and al-Qaeda or the ISIS

United States Congresswoman and Democratic Party member Tulsi Gabbard on Wednesday revealed that she held a meeting with Syrian Presiden...

Blog Widget by LinkWithin