Showing posts with label Le génocide des Pontiques. Show all posts
Showing posts with label Le génocide des Pontiques. Show all posts

Sunday, November 29, 2015

Piden a Rusia reconocer el genocidio griego en Turquía

Una petición a las autoridades de Rusia para reconocer el genocidio de los griegos pónticos en el Imperio Otomano fue publicada en la plataforma change.org

"Desde hace un siglo las almas de estas víctimas inocentes claman justicia", dice el texto.

Saturday, December 13, 2014

1. Ankara a accusé Athènes de violer les droits de la minorité musulmane. 2. La communauté grecque et ses institutions à Constantinople, Imvros et Ténédos

Le ministre des Affaires étrangères turc Mevlut Cavusoglu a critiqué la Grèce pour non-respect des droits des "Turcs" (sic) vivant dans ce pays. Selon lui, la Turquie respecte les droits de la minorité grecque qui réside sur son territoire, et la Grèce « fait l’inverse »............

Wednesday, September 10, 2014

Greece bans Holocaust denial (or other recognized genocides)

Greek lawmakers have passed a law that bans Holocaust denial and imposes stricter penalties for hate speech.

The government had been trying to pass the bill for more than a year as it sought ways to confront the rise of the neo-Nazi Golden Dawn party and a surge in anti-immigrant violence.

For the first time, the bill criminalizes the denial or trivialization of the Holocaust or other recognized genocides.

Friday, May 18, 2012

Commémoration du 19 mai: Le génocide des Pontiques en tant que problème européen et international ...

Kémal Pacha – Atatürk – le père des Turcs a cru qu’il se débarrasserait des Pontiques et du problème pontique via le massacre. Pour cela, il a appliqué une politique génocidaire préméditée, l’une des plus barbares de l’histoire. La plus grande partie des victimes était des femmes et des enfants. C’était un génocide des femmes.

Trois cent cinquante-trois mille Pontiques ont été éliminés durant la période 1916 – 1923. Les victimes auraient été plus nombreuses, si les grandes populations pontiques n’avaient abandonné le Pont au cours des 19e et 20e siècles et étaient installées en Russie, étaient revenues dans leur patrie.

Leur demande juste après la défaite des ottomans a essuyé le refus de nombreuses forces impliquées et principalement du racisme kémaliste. Ce refus a sauvé l’hellénisme pontique de la Russie. L’histoire fonctionne de nombreuses fois ainsi.

Featured Post

US Democratic congresswoman : There is no difference between 'moderate' rebels and al-Qaeda or the ISIS

United States Congresswoman and Democratic Party member Tulsi Gabbard on Wednesday revealed that she held a meeting with Syrian Presiden...